... Votez •• Votez •• Votez ...

Partagez | 
 

 ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
It's me
Faith E. Marshall !


avatar✉ Messages : 65
✉ Date d'inscription : 06/02/2013
✉ Fiche(s) : Ma fiche.
Mes liens.
✉ Ft : Brit Marling.
✉ DC : No one.
✉ Fonction : Clodo, ça te va ?
✉ Disponibilité : Pas trop pour le moment, ça va dépendre sweet heart.
✉ Âge : 19 ans.
✉ Don(s) : Machine à souhait : Aller voir les détails en fiche, trop compliqué.
Mais en gros, elle peut exaucer vos souhaits en échange de jours sur sa vie.
Bubulle : T'aimerai voir ça ?
Des bulles qui s'échappent de sa bouche quand elle a le hoquet ou qu'elle éternue. (dérivées, of course.)

MessageSujet: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Dim 10 Fév - 21:56


❝  You know i need you to make it real.


C'était la nuit, enfin, le soir. C'était vers minuit, il était tard. Le vent soufflait peu mais la brise était glaciale. Les arbres chantaient la symphonie nuptiale. Et Birsdall était vide et désolé. Le ciel était dégagé et la lune haute, elle éclairait alors la ville d'une belle lueur nâcrée. On entendait parfois le bruit d'une chouette qui ululait dans les bois bordant les habitations. Et dans la nuit, une fille aux cheveux blonds, marchait, pieds nus contre le béton. Ses yeux bleus balayaient le chemin du regard. Sa vue se troublait peu à peu, c'était trop tard.


Un peu plus tard après la nuit,
et je n'ai pas encore dormi.
Un peu plus tard après la fin de l'aurore,
mais est-ce que je t'aime encore ?
Et pourquoi je l'ignore...
Mes larmes s'évaporent.

Faith entra dans une petite ruelle. L'eau qui coulait dans les gouttières était gelées et dégringolait sur ses pieds dénudés. Elle cherchait un endroit ou dormir. Sans savoir ou aller, sans savoir quoi penser. Il faisait froid, il faisait humide. Elle était trop fatiguée pour s'allonger par terre. Trop faible pour courir jusqu'à Rédemption pour s'abriter. Maintenant qu'elle était dans cette ville, il fallait qu'elle trouve un refuge. Mais ou ? Et ses forces l'abandonnaient peu à peu. Son ventre se creusait, ses jambes titubaient. Elle avança un peu plus dans la ruelle, devenant de plus en plus étroite. Puis elle finit par rencontrer une porte, un peu délabrée avec marquée « Entrée du personnel. » Elle toqua. Personne ne répondit. Elle toqua encore une fois. Toujours aucun signe de vie. Elle toqua finalement une dernière fois et la porte s'ouvrit. C'était les trois coups du destin. Délicieuse harmonie.

Cependant même si la porte s'était ouverte, personne n'en était à l'origine. Peut-être qu'elle n'était pas fermée à clef. Dans ce cas, on pouvait entrer comme dans un moulin. Trop exténuée pour se méfier, elle entra et referma la porte. D'ailleurs la clef était sur la serrure, elle en profita alors pour verrouiller la porte de l'intérieur, chose que le propriétaire avait oublié de faire. Et tant mieux d'ailleurs. La demoiselle avança. Ou était-elle tombé ? On aurait un vieux local. Elle prit une autre porte qui la mena à une petite salle avec un accueil, une machine à pop corn et le reste. Bien sûr ! Elle avait atterit dans le cinéma de la ville. Il était fermé à cette heure évidemment et que quelques néons clignotaient. L'ambiance était plutôt glauque. Et personne en vu. Le coeur de la demoiselle se serra mais elle continua l'inspection des lieux.

Elle vit un escalier et s'y dirigea à pas de loups. Elle tremblait un peu et commença à grimper les marches. Le propriétaire allait surement péter un cable en la voyant s'incruster mais elle n'avait nul part d'autre à aller. Et étant évidemment une pauvre fille sans défenses... C'est déjà ça. Arrivant donc à l'étage elle vit un petit appartement, enfin un petit studio juste en face de la salle des projecteurs. Et là, ce fut le rêve absolu. Un lit. Elle se jeta dessus, glissant son sac sous le lit pour que personne ne le voit, elle se mit en boule sur les draps, la tête sur l'oreiller. Ses cils démesurés se posèrent contre ses joues. Malgré la crasse de ses pieds, Faith demeurait une étrange demoiselle, à la peau laiteuse, aux vêtements d'une pureté sans égale et surtout d'un mystère cyclopéen. « Aaaah. » Un soupire d'aise. Et des bruits de pas dans les escaliers qui se rapprochent. Inexorablement.
Revenir en haut Aller en bas
http://euphemia.forumactif.org/
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Lun 11 Fév - 13:47

... And you stay here,
sleeping in my bed.



Il était partit faire une course. Il y avait un supermarché pas très loin, aussi il se dépêcha. Il n’aimait pas sortir le soir, c’était généralement dans cette partie de la journée que les policiers étaient le plus présent. Et que donc, il avait plus de chances de se faire attraper. Il avait besoin d’un truc à manger pour la soirée, et n’avait presque plus rien.

Il oubliait qu’il devait manger des fois, et par pure flemme, sautait des repas. Seulement, au bout d’un certain temps, l’estomac ne tient plus. Il n’avait pas mangé depuis la veille, et avait drôlement faim. Il se paya une pizza, quelques boissons et autre babioles à manger. Parce c’était ça la nourriture pour lui, une babiole. Indispensable, mais assez coûteux. Non pas qu’il n’avait pas d’argent.

Une fois de retour, il voulu passer par la porte arrière pour le personnel, mais il fut surpris de voir qu’elle était verrouillée. Il aurait juré l’avoir laissé ouverte pourtant, et le cinéma était tout sauf un endroit que les voleurs voudraient cambrioler. Il posa ses courses, prit le double dans sa poche, et ouvrit la porte. Il la referma derrière lui, la verrouillant au passage, et fut encore plus surpris de voir les clés sur la table.
Fronçant les sourcils, il monta rapidement dans son studio, et nota les traces de pas sur le sol.

Il soupira. Il allait devoir faire le ménage. Ouvrant la porte de sa chambre, il posa ses courses sur une table près de l’entrée, et alluma la lumière. Une blonde était allongée dans son lit, les pieds crades, et semblait dormir. Il haussa les sourcils.

« Nan mais tu te lèves oui ! Tu dors pas dans mon lit avec tes pieds crades ! Va te laver ! »

Il ne connaissait pas cette fille. Et n’importe quel garçon en aurait profité pour faire autre chose. Seulement, il ne faisait pas partit de ce genre de garçon. Quand il voulait du plaisir, il allait dans des endroits convenue. Son studio n'en était pas un.

« Aller, lève-toi ! Tu pourras dormir quand tu seras propre, mais tu ne dégueulasse pas mon pieu ! »

Il la regarda, et se demandait s'il allait vraiment la garder chez lui. Il ne la connaissait pas, mais vu son état, elle ne semblait pas vivre aussi bien que lui. Enfin, aussi bien... Elle n'avait pas l'air d'avoir de maison ou d'un toit. Ni même de chaussures. Et puis, pourquoi pas. Du moment qu'elle ne l'approchait pas trop.


Dernière édition par Johan Standford le Dim 3 Mar - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Faith E. Marshall !


avatar✉ Messages : 65
✉ Date d'inscription : 06/02/2013
✉ Fiche(s) : Ma fiche.
Mes liens.
✉ Ft : Brit Marling.
✉ DC : No one.
✉ Fonction : Clodo, ça te va ?
✉ Disponibilité : Pas trop pour le moment, ça va dépendre sweet heart.
✉ Âge : 19 ans.
✉ Don(s) : Machine à souhait : Aller voir les détails en fiche, trop compliqué.
Mais en gros, elle peut exaucer vos souhaits en échange de jours sur sa vie.
Bubulle : T'aimerai voir ça ?
Des bulles qui s'échappent de sa bouche quand elle a le hoquet ou qu'elle éternue. (dérivées, of course.)

MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Lun 11 Fév - 21:41


❝  I need you baby. Just one night, oh just one.


J'entends le son de tes pas. Qui se rapprochent de moi. Je dors pas, tu le sais, tu le vois. Je veux que tu me prête ton lit, je veux que tu sois gentil, je veux que tu me souris. Tu sais j'suis désolée, je veux pas te déranger, j'ai pas besoin d'être aimée. Mais aime moi quand même, je récolte jamais ce que je sème. Ferme les yeux, viens dans le pieu, serre moi fort. Que l'un contre l'autre, on s'endors, on s'endors. On s'endors.


J'ai oublié ce que j'ai fait la veille.
Mais c'était surement des merveilles.
Et quand la ville brûle sous les feux du soleil,
il faut alors que tu t'éveilles.
La nuit porte conseil.
Je ne suis pas de celle,
que tu ensorcelles.

Faith somnolait, oui, c'était sur. La jeune fille était vraiment complètement amorphe. Elle se sentait si bien contre ses draps. Une goutte de sueur dessinait encore la cambrure de ses reins et elle parassait comme une princesse endormie. Or, une princesse bien souillon car ses pieds certes très princiers étaient couvert de boue. Elle se recroquevilla en une petite boule, la tête contre l'oreiller, celui-ci chatouillant sa joue et les rêves nébuleux déjà suspendu à sa tête. La jeune femme était presque au sommeil paradoxal. Tellement bien, enveloppée dans cette chaleur presque humaine, dans cette chambre qui n'était pas la sienne. Dans un rêve si confortable qui ne lui était pas réservé. Quand la porte s'ouvrit d'un claquement, elle comprit que le songe prenait fin, ici et maintenant. Dans la seconde ou il avait posé ses prunelles sur son corps fatigué et meurtri.

Un réveil innatendu. C'était étrange comme sa voix contrastait avec son visage si beau. Faith ouvrit faiblement les yeux, extirpée de Wonderland par cet abruti qui était en fait chez lui. Logique qu'il grogne oui. Mais pourquoi n'était-il pas comme tous les autres? A tirer son coup et à la laisser dormir ici voir même toute la vie. Ah Faith, quelle naiveté. Quelle décadence, tu vaux mieux que ça non? Elle le fixa droit dans les yeux. Ils étaient d'un puissant améthyste. Magnifique donc. Elle approcha sa main de sa joue pour qu'il approche son visage du sien. « Tes yeux... c'est... » mais elle fut vite rattrapé par la réalité. Elle se releva et fit un bon sur le lit. « Quoi ? Mes pieds ?! » elle vit les traces de boue sur les draps. « Pardon je me suis assoupi et … ça répondait pas je... il y avait personne je pensais... » tout s'embrouillait.

Elle finit par se lever, honteuse. Les yeux baissés, elle osa relever le menton pour croiser son regard. Elle avait cet air de poupée désolée, juste adorable, une enfant qui le scrute avec des yeux coupables. Se mordant la lèvre, elle répondit simplement. « Je partirai au matin, garde moi juste avec toi, s'il te plait. Juste cette nuit. Je te paierai si tu veux. Ou je te ferai un cadeau pour te remercier de l'hospitalité. » Offrir des jours de sa vie pour quelques malheureux souhaits d'humain capricieux. Je pense que même s'il n'était pas au courant, ça pouvait être une parfaite monnaie d'échange pour un lit et une douche. Elle soutint son regard et défit la braguette de sa robe, la faisant glisser à ses pieds. Presque nue devant lui, elle eut un petit rictus. « C'est ou la douche sweet heart ? » Innoncence effrontée.
Revenir en haut Aller en bas
http://euphemia.forumactif.org/
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Mar 12 Fév - 14:53

Look at you now,
you’re just beautiful.



Elle avait une drôle de tête. Apparemment, il la sortait vraiment de son sommeil. Fronçant les sourcils, il la regardait avec fatigue. Il avait l’impression que cette fille allait lui causer des problèmes, sans réelles raisons.

Elle osa toucher son visage, apparemment émerveillée par ses yeux, qui devaient être violet. Il recula d’un coup, comme ce contact l’avait brûlé, et la regarda.

Elle bredouillait des excuses en se levant de son lit, et il regarda les dégâts causés par ses pieds. Il y avait de la boue sur ses draps, il allait devoir les changer. Bon sang, mais c’était quoi cette fille ? Et pourquoi elle était venue dans son lit à lui ? Le tapis suffisait pas ? Bon d’accord, lui même aurait choisis le lit plutôt que le tapis, mais elle aurait au moins pu éviter de le salir.

Il la scruta quand elle lui demanda de rester, proposant de le payer ou même de lui offrir un cadeau. Johan soupira.

« Je ne suis pas ce genre de personne, je fais pas quelque chose pour être payé ensuite, sauf pour mon boulot… Mais… Tu fais quoi là ?! »

Elle avait enlevée sa robe, le surprenant. Ses yeux virent au vert surpris, puis au orange amusé. C’était une fille, et il était un garçon. Même un prêtre ne se gênerait pas pour regarder. Surtout qu’elle était bien faite cette fille, autant l’admettre. Il eut un air narquois.

« La porte à droite. Tu veux pas que je t’y accompagne pendant qu’on y est ? »

Il croisa les bras, ses yeux la dévisageant avec un sourire. Cette fille était bizarre. Elle débarquait, salissait ses draps, se déshabillait presque devant lui, et en plus, ça avait l’air de la faire rire. Elle n’était pas prudente du tout, ou alors elle le faisait exprès. Dans les deux cas, elle était bien débile.

Après tout, il aurait bien pu être un tueur en série, et l’aurait attaché à son lit pour en profiter. Mais non, il n’était pas comme ça.

« Et t’as intérêt à te dépêcher. Même si t’as sûrement pas pris de bain depuis un bail, c’est moi qui paye ici. »


Dernière édition par Johan Standford le Dim 3 Mar - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Faith E. Marshall !


avatar✉ Messages : 65
✉ Date d'inscription : 06/02/2013
✉ Fiche(s) : Ma fiche.
Mes liens.
✉ Ft : Brit Marling.
✉ DC : No one.
✉ Fonction : Clodo, ça te va ?
✉ Disponibilité : Pas trop pour le moment, ça va dépendre sweet heart.
✉ Âge : 19 ans.
✉ Don(s) : Machine à souhait : Aller voir les détails en fiche, trop compliqué.
Mais en gros, elle peut exaucer vos souhaits en échange de jours sur sa vie.
Bubulle : T'aimerai voir ça ?
Des bulles qui s'échappent de sa bouche quand elle a le hoquet ou qu'elle éternue. (dérivées, of course.)

MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Ven 15 Fév - 19:01


❝  Don't want to grow up, take me away.


Si le ciel ne me tombe pas sur la tête.
Si la lune n'a comme un air de fête.
Si la neige ne tombe pas au printemps.
Alors j'aurais peut-être le temps...

Il était magnifique. Et amusant, il fallait l'avouer. Faith esquissait des petits sourires en le regardant. En réalité, elle ne fixait que ses yeux. Elle était simplement émerveillée par cette arc en ciel de couleurs qui semblait jouer à cache cache à l'intérieur de ses prunelles. Elle jalousait presque le jeune homme d'avoir cette... capacité. Qu'avait-elle après tout ? De simples bulles qui s'envolent et une haleine savoneuse. Car oui Faith ne considérait pas son autre pouvoir comme tel. Elle voulait l'oublier, il lui avait fait tellement de mal. Elle le regarda alors avec un rictus. « Oh ? Super ton tour avec tes yeux. C'est surprenant. Mais je t'assure, ils sont magnifiques ! » Elle se rapprocha de lui, se déhanchant sans retenu pour s'arrêter juste à quelques centimètres de son corps. Faith releva la tête, évidemment il était plus grand. Il venait juste de lui demander violemment ce qu'elle était en train de faire. Haussant les épaules, elle rétorqua. « Je me déshabille ? Ça se voit non. Après tout... tu te gênes pas de regarder. »

Elle baissa ensuite les yeux d'une bouille innocente et attristée. « Je suis désolée pour ton lit. Vraiment. » Si elle avait pu faire les yeux du chat potté, elle l'aurait fait. A contrario, c'était tout de même un faciès ressemblant. Soupirant devant sa remarque, elle recula, se dirigeant vers la salle de bain qu'il avait indiqué en silence. Qu'il l'accompagne ? Il était marrant ce type vraiment. Il avait de l'humour. « Tss. » Elle ferma la porte et se colla contre celle-ci, exténuée. Ses yeux étaient encore lourd mais elle pouvait sans problème se diriger vers la douche. Faisant glisser ses sous vêtements par terre, elle entra dans celle-ci et alluma l'eau chaude. C'était presque une trop bon pour être réel. Les douches du pensionnat étaient gelées et elle se lavait toujours à l'eau froide. De temps en temps, elle passait chez Joshua en secret et Euphemia la laissait prendre une bonne douche et elles pouvaient discuter. Or, cela faisait un moment qu'elle n'y était pas allé et l'eau chaude ruisselant sur sa peau la libérait presque. Elle utilisa alors les produits du jeune homme pour se laver entièrement, et ses cheveux en prime. Quelques minutes plus tard elle sortit, toute propre. Elle sentait bon l'agrume, cette fragrance parfumée lui chatouillait les narines.

Regardant autour d'elle dans la salle de bain, Faith se rendit alors compte qu'elle n'avait aucun vêtements de rechange. Elle ne pouvait pas sortir nue. Elle attrapa alors nerveusement une serviette et l'enroula autour d'elle, cachant sa poitrine jusqu'à la moitié de ses cuisses. Elle ouvrit timidement la porte et le scruta. « Hum... Je n'ai pas de vêtements... Je fais comment? » les joues rosées, elle détourna le regard en se mordant la lèvre. S'il lui répondait qu'elle devait rester ainsi, elle était prête à sortir les griffes.
Revenir en haut Aller en bas
http://euphemia.forumactif.org/
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Dim 3 Mar - 18:07

Don’t look at me with those eyes
it will end badly.



Elle ne se gênait absolument pas. Un déhanché qui la mettait en valeur, si on voulait, alors même qu’elle lui faisait remarquer qu’il ne se gênait pas non plus pour la regarder.

Bah non. C’était un homme, une fille à moitié nue qui se pavanait devant lui, fallait être gay quoi. Enfin, si la fille en question était jolie. Après si elle était moche, c’était une autre histoire. Il haussa les épaules avec un air narquois alors qu’elle se dirigeait vers la salle de bain.

Ses yeux.. Beaucoup de gens lui faisaient remarquer qu’ils changeaient de couleurs. Il prétextait que c’était par rapport à la luminosité. En général, on les voyait violet ou marrons, parfois gris aussi. Terne, parce qu’il l’était aussi quelque part.

Il prit la robe de la jeune femme, et la jeta sans plus la regarder dans la machine à laver. Elle devait être sale, alors un lavage ne lui ferait pas de mal après tout. Il regarda ensuite son lit. Elle s’était excusée, ok. Mais bon, fallait nettoyer maintenant. Il avança et constata les dégâts. Et soupira. Il enleva ses draps du lit et les mit à laver.

Il se dirigeait vers l’armoire quand la jeune fille sortit pour dire qu’elle n’avait pas de vêtements. Il eut un air narquois, ses yeux ayant repris leurs teintes orangés.

« Ah mais tu peux rester en serviette si tu veux… Non je rigole. Attends je vais te filer des fringues, mais c’est pas pour des filles à la base, alors tu t’en contenteras hein. »

Il ouvrit son placard, qui était bien rangé. Il était certes un peu désordonné, mais un minimum d’ordre ne tuait pas. Il sortit une chemise avec un vieux short, et les lui donna.

« Tiens. Ta robe est à lavé, je pense pas que ça lui fera de mal d’être propre. T’as faim au fait ? J’ai acheté des pizza avant de venir. »

Il la regarda en penchant la tête, puis haussa les épaules.

« Enfin bon. Dépêche-toi de te changer, j’ai la dalle, et j’ai pas envie de t’attendre pour manger. »

Oui, il avait faim. Et il avait toujours appris à attendre avant de manger. C’était la moindre des politesses. Heureusement que les pizzas étaient encore chaude.

« Et le trucs de mes yeux, c’est pas rapport à la lumière. Ils sont clairs à la base, mais après ça change à cause de la luminosité. »

Il n’était pas sûr qu’elle le croit, mais bon, autant tenter le coup.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Faith E. Marshall !


avatar✉ Messages : 65
✉ Date d'inscription : 06/02/2013
✉ Fiche(s) : Ma fiche.
Mes liens.
✉ Ft : Brit Marling.
✉ DC : No one.
✉ Fonction : Clodo, ça te va ?
✉ Disponibilité : Pas trop pour le moment, ça va dépendre sweet heart.
✉ Âge : 19 ans.
✉ Don(s) : Machine à souhait : Aller voir les détails en fiche, trop compliqué.
Mais en gros, elle peut exaucer vos souhaits en échange de jours sur sa vie.
Bubulle : T'aimerai voir ça ?
Des bulles qui s'échappent de sa bouche quand elle a le hoquet ou qu'elle éternue. (dérivées, of course.)

MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   Mer 17 Avr - 20:08


❝  The dreams in which i'm dying are the best i've ever had.


La jeune femme était alors sortie de la douche, et ce n'était qu'alors cette serviette d'une douce couleur de lilas qui cachait son indécence. Elle avait réclamé quelque chose pour la couvrir car c'était vrai qu'elle n'allait pas rester ainsi infiniment. Le garçon hocha la tête et elle se colla contre la porte en attendant qu'il vienne toquer. Pendant qu'il cherchait de quoi la vêtir, Faith fixait la salle de bain avec attention. C'était certes petit mais très chaleureux et cette sensation qui alors l'envahit dans l'instant lui rappela son ancienne maison, aux états-unis. Elle se demandait alors si un jour elle allait à nouveau se laver dans la douche familiale, chez elle. Or, elle en doutait fortement... Ace avait déjà du faire le ménage chez elle pour la retrouver, et cette pensée lui tira les larmes hors de ses prunelles bleutées. Oui, cela la rendait profondément triste au point de désirer ne plus penser.

Puis il lui tendit des vêtements. « Merci. » De garçon certes, mais elle jugea cela plus confortable. Après avoir fermer la porte, Faith enfila le large T-shirt qu'il lui avait prêté, une culotte et laissa le short plié. Elle préférait rester ainsi, cela semblait plus à son goût. Puis un mot lui frappa directement à l'estomac. « De la pizza ? » Son ventre gargouilla, répondant à l'appel qu'on lui faisait. « J'ai tellement faim... Tu peux pas savoir à quel point... » oui, il ne pouvait pas savoir, cela faisait maintenant deux jours qu'elle n'avait rien avalé, si ce n'est qu'un petit sandwich, acheté à la va vite. Oui, car elle se trimbalait avec un sac à dos rempli de liasses de billets, mais elle n'avait pas le temps de s'acheter de la nourriture. A propos... ou l'avait-elle laissé ?! La jeune fille se mit soudainement à quatre pattes pour regarder sous le lit. « Ah, il n'a pas bougé ! »

Elle le tira pour le coller contre sa poitrine comme un doudou. Oui, c'était un sac et alors ? « Ou est-ce que je peux le ranger ? » Tenant toujours le sac dans une main elle alla vers lui et souleva son menton du bout de l'index pour observer ses yeux. « La luminosité tu dis ?  Intéressant, c'en est presque magique. » oui, elle avait bien appuyer sur ce mot là pour lui faire comprendre qu'elle savait très bien que sa justification était un bobard. Lui mettant le sac dans les bras pour qu'il le range, elle se jeta sur le lit. « tiens, les draps ont été changé! » et elle se mit à rouler dessus comme une folle en riant. « LA PIZZA LA PIZZA LA PIZZA ! » Faith se mit en boule sur le matelas, dos au mur pour mieux fixer le jeune garçon. « Je m'appelle Faith. Et toi ? » pourquoi n'avaient-ils pas commencé par cela ?


Revenir en haut Aller en bas
http://euphemia.forumactif.org/
It's me
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: ❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

❝  You know i need you to make it real. || Pv Johanou le coquinou. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Couragism?
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» The Real Michel Martelly
» Jude Celestin would not make it through to a presidential run-off!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rédemption :: » ÉPILOGUE «
“game over honey”
 :: •• archives •• :: •• RP ••
-