... Votez •• Votez •• Votez ...

Partagez | 
 

 •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
It's me
December E. I. Collins !


avatar✉ Messages : 39
✉ Date d'inscription : 31/01/2013
✉ Fiche(s) : Fiche
Liens
Journal
✉ Ft : Kristen Bell ♥️
✉ DC : Ta mère !
✉ Fonction : Je suis inutile, mais j'aime ça.
✉ Disponibilité : Genre, tout le temps.
✉ Âge : 27 ans, elle ne le sait pas.
✉ Don(s) : Dédoublement ; émission de poison

MessageSujet: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   Sam 9 Fév - 0:23

december & solina




AB IMO PECTORE

Ces derniers temps, December était plus pensive qu'à l'habitude. Constamment coincée dans sa tête, à jouer avec les objets qui passaient entre ses mains. Et là son index glissait sur le rebord de sa tasse de chocolat chaud dont une légère fumée claire s'échappait. Elle avait textoté son amie, Solina, parce qu'elle avait envie de la voir. Même pas de parler, même pas de se faire un ciné ou une soirée pot de glace / comédie romantique. Juste la voir, rigoler un peu, se vider l'esprit. Le message disait, exactement : « Bien envie de te voir, passe au café si tu veux bien, je t'y attends, bisous ». Et December attendait depuis un peu plus d'un quart d'heure, deuxième chocolat chaud, celui ci était brûlant, mais elle n'avait pas envie de le boire, elle avait déjà dû taxer de l'argent à des gens pour pouvoir se le payer. Elle se sentait mal à l'aise de faire ça. Et même si parfois elle avait un peu d'argent grâce à ses représentations de musique au bar, alors que le proprio lui tendait un billet, elle se sentait mal d'accepter. Elle avait jamais voulu commercialiser sa lubie. Mais d'un côté, elle se voyait mal taxer des tunes à Lincoln. Ok, finalement, être payée pour trois morceaux plus ou bien joués, c'était pas si mal.

Et elle était là, à observer le bar désert, assise à une table, moins poussiéreuse que les autres. Tout était silencieux, pas de bruit d'ambiance, pas d'autres personnes. Le barman s'était tiré dans l'arrière boutique pour échapper à la compagnie de la jeune femme qui paraissait dépressive. Mais fallait pas croire ça ! Parce que December ne déprimait pas du tout. Elle essayait seulement de faire un mur entre ses propres pensées et celles de ses doubles, qui la contaminait. Alors elle était en train de mettre parpaing sur parpaing dans sa caboche. Tout en jouant de sa langue avec la sucette, elle contemplait la pendule dont les secondes résonnaient dans un cliquetis désagréable. Il était seize heures douze, on était vendredi. Normalement, Solina avait fini les cours depuis au moins une demie heure.

Elle l'espérait, du moins.

Quelques minutes plus tard, toujours personne, et December ne perdait toujours pas patience, le chocolat n'était plus que tiède, et tirait à présent sur le froid. On voyait bien que la fumée peinait sérieusement à s'en échapper. La sucette n'était plus qu'un bâton blanc qu'elle s'amusait à écraser entre ses molaires du côté gauche. December mâchait toujours du côté gauche, c'était pas explicable. Un petit morceau de sucette à la cerise était coincé dans le bâton, et elle était bien décidée à l'en faire sortir. Elle avait lâché son collier, jouait avec la cuillère argentée qu'on lui avait servi avec la tasse. Elle releva les yeux vers la pendule, tout à fait calmement. A croire que c'était vraiment important. Il était tout à fait envisageable que Solina n'ait pas reçu le message, ou pas lu. Après tout, si ça avait été important, elle l'aurait appelé. Mais elle ne l'avait pas fait. Pourtant, Solina n'était jamais en retard. Et elle prévenait toujours si il y avait un risque qu'elle le soit. Alors, non, elle ne saisissait pas. Peut-être qu'elle ne viendrait vraiment pas. Auquel cas il était totalement inutile de rester ici, à rien – ou à peine – consommer.

Elle lâcha la cuillère et se mit à tapoter de ses ongles contre le bois de la table, toujours pas nerveuse si impatiente. Pourtant, impatiente, elle savait l'être, et tout ceux qui la connaissait le savait. Mais pas dans l'instant. Parce que, d'un côté, elle ne saurait pas quoi dire à Solina. Elle n'aurait rien besoin de dire, naturellement, mais tellement de choses se bousculaient dans sa tête qu'elle appréhendait l'arrivée de sa jeune amie. Jusqu'à en espérer qu'elle ne vienne pas, dans son propre intérêt. Elle allait lui coller une sacrée migraine et ce n'était pas le but de son invitation. Elle releva la tête vers la porte.

Un bruit ? Non. Le silence. Peut-être bien qu'il pleuvait dehors. Et que c'était pluie qui tapait contre les carreaux jaunes. Ou peut-être que non. Mais il y eut un cliquetis différent de celui de la pendule. Et la porte fut poussée. Dès lors elle su que c'était le moment de contrôler ses pensées...


_________________________________________________________________

Why are you so shy, yet so sociable and charismatic at the same time ?
» Fuck you, that's why.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   Sam 9 Fév - 22:52


Ab Imo Pectore
December & Solina
Il pleuvait ce jour là. Les cours ne m’intéressait pas plus que ça en fait, la physique, les molécules, tout ça, j'en avais juste.. Bah j'en avais juste rien à faire en fait. Je regardais attentivement l’horloge de la classe pendant que le prof parlait. Les minutes me paraissaient interminables. Alors que l'heure tournait, je sentis mon portable vibrer dans ma poche. December. Cependant, voilà. Mon prof l'a vu et m'a donc confisqué mon portable. Je ne pouvais donc pas lui répondre, mais je me résignais quand même à la rejoindre au café lorsque j’eus fini le cours. Lorsque le cours venait à se finir, je me dirigeais vers mon professeur, avec l'espoir qu'il me rende mon cellulaire. Visiblement, ce n'était pas le cas. Après avoir batailler pendant une bonne dizaine de minutes, il n'était toujours pas décidé. Le règlement, c'est le règlement.

Voilà que les choses se compliquent. Le temps. J'avais pas du tout prévu à ce qu'il pleuve autant. Devoir marcher, sous la pluie, avec ce vent, qui ralentissait plus qu'autre chose, et puis les gens qui te laissent pas passer alors que tu es trempé jusqu'aux os !

J'espérais qu'elle ne soit pas partie, et je m'en voulais de ne pas avoir pu lui répondre. Elle sait très bien que je l'aurais fais s'il m'était arrivé une bricole. Elle me connait par cœur. Nous n'avions pas besoin de nous parler pour se comprendre. C'était là toute la magie de l'amitié. Aucune dispute, aucun jugement. Généralement, ce genre de rendez-vous improvisé nous amenait souvent à philosopher sur la vie, sur les gens, sur nous. Ou bien, on restait juste là, et simplement sa présence suffisait pour que je me sente.. moi ! J'arrivais à me retrouver à travers elle. C'était comme se trouver en face d'un miroir. En réalité, c'était ma meilleure amie. En fait non. C'était bien plus que ça.

Il pleuvait vraiment trop pour que j'arrive au café sans attraper la crève. Si ce n'était déjà fait. Je m'installais sous un ancien abri de bus le temps que ça se calme. Il me restait une dizaine de minutes à marcher avant de rejoindre Décy. Je l'imaginais s'impatienter, ce qui me culpabilisa. J'aimais vraiment pas être en retard, que ce soit au lycée ou n'importe où d'ailleurs. Et puis, avec mon portable qui est resté au lycée pour tenir compagnie à mon professeur, ça n'aidais pas des masses.

La pluie s'était calmée toute fois. Sûrement pour un petit moment, mais suffisant pour que je puisse rejoindre le café. Je marchais dans la rue, je courais dans les flaques d'eau, peu importe. J'avais déjà beaucoup de retard. J'avais fini les cours pendant plus de 30 minutes, enfin. Qui sait ? Sans portable il m'était difficile de savoir l'heure qu'il était, et pas le temps de m'arrêter sur la route pour demander aux passants. Je m'arrêta au bout d'un certain temps. En face de moi, le café avec personne à l'intérieur. Ou du moins, personne , exceptée cette petite tête blonde, assise à une table, seule.

En entrant dans ce lieu, j'ai vaguement souris au serveur avant de me précipiter vers la table où se trouvait December. « Je suis sincèrement désolée ! » Et je l'étais vraiment. Puis voilà, que je lui raconta toute cette mésaventure décrite au dessus.

© Belzébuth


Dernière édition par Solina L. Rivera le Lun 11 Fév - 20:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
It's me
December E. I. Collins !


avatar✉ Messages : 39
✉ Date d'inscription : 31/01/2013
✉ Fiche(s) : Fiche
Liens
Journal
✉ Ft : Kristen Bell ♥️
✉ DC : Ta mère !
✉ Fonction : Je suis inutile, mais j'aime ça.
✉ Disponibilité : Genre, tout le temps.
✉ Âge : 27 ans, elle ne le sait pas.
✉ Don(s) : Dédoublement ; émission de poison

MessageSujet: Re: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   Dim 10 Fév - 14:49




LES PROMESSES QUE L'ON SE FAIT A SOI MÊME SONT LES PLUS DURES A TENIR.

Le temps. Qu'est-ce que le temps ? December n'aurait pas pu répondre. Pour elle, c'était cette aiguille qui court dans la pendule, ou les grains de sable qui tombent du sablier. Le temps, c'est tellement vague. Et pourtant régulier. Voilà. Ça faisait un moment qu'elle attendait Solina, elle songeait de plus en plus à ce que sa jeune amie ne vienne pas. Mais elle ne lui en voulait pas. December n'était pas capable d'en vouloir à quelqu'un, d'autant plus à Solina. Elle n'était pas sa meilleure amie, son amie la plus proche, pour rien. Si on omettait Lincoln de l'équation, bien sûr.

Seulement, maintenant que Solina était arrivée, December se sentait... Différente ? Elle ne savait pas quoi lui dire, et ça aurait dû la stresser, mais à vrai dire, elle se sentait bien. Elle se sentait vidée. Voilà l'effet que Solina avait sur elle. Elle agissait comme la musique agissait, elle la purifiait, elle la calmait, lui vidait la tête, et elle n'avait besoin de rien faire. December hocha doucement la tête en se relevant pour lui faire la bise, la prenant dans ses bras. Elle ne voulait pas lui dire de ne pas s'excuser, parce que c'était une évidence dans sa tête.


« Tu es venue... »

Elle parlait, parlait pour se justifier, et les mots de December se perdirent dans son flot de paroles, elle recula, la regarda, et esquissa un sourire amusé en l'invitant à s'asseoir en face d'elle. Solina était toujours comme ça, et là, elle était trempée. December fit signe au serveur d'amener un énième chocolat chaud, elle devait être frigorifiée, la pauvre... Tout ça à cause d'elle. Au fond de son cœur, elle commençait à s'en vouloir. Elle secoua la tête, chassant ses pensées à coup de balais. Pas la peine qu'elle subisse ça.

En réalité, elle avait tellement de choses à lui dire. Mais des choses qu'elle ne connaissait pas. Par exemple, elle aurait voulu lui parler d'Echo, mais elle ne l'avait jamais rencontrée jusqu'à lors. Alors pourquoi pas casser du sucre sur le dos d'Ira, c'était sans doute un des trucs qu'elles faisaient le mieux. December sortit une nouvelle sucette qu'elle glissa nerveusement dans sa bouche en baissant la tête. Bon. Elle attendit quelques secondes avant de relever la tête et de plonger son regard dans celui de son amie. Les premiers mots qui vinrent n'étaient pas les mieux choisis.


« Je crois que je suis en train de faire une bêtise. »

Bon, ok, ça, ça se lisait sur son front. Elle esquissa un sourire en songeant qu'elle était ridicule, mais ses pensées étaient dans un tel bordel qu'il était réellement difficile pour elle même de s'y retrouver. En plus, elle ignorait pourquoi elle avait dit un truc pareil, c'était pas le moment de faire ça. Non, pas du tout. Elle se racla la gorge, et reprit, après avoir remercie le serveur de sa contribution à changer de sujet en apportant la tasse brûlante.


« Fais attention, je me suis cramée la langue toute à l'heure... »

Nouveau sourire, elle grimaça à cette pensée et tourna doucement la tête pour observer son visage, ou du moins son reflet, dans la vitre jaune. Bordel. Elle avait de sacrées cernes. La nuit blanche, et le manque de maquillage, ça lui réussissait pas. Elle ne ressemblait plus à rien. Elle reprit son collier entre ses doigts et joua avec un long moment, au même rythme qu'elle dévorait le bonbon sucré dans sa bouche. Elle avait essayé de s'occuper l'esprit, tout comme elle avait essayé de pas rompre la promesse qu'elle s'était faite à elle même. Mais c'était dur. Et ça l'était réellement de plus en plus.


_________________________________________________________________

Why are you so shy, yet so sociable and charismatic at the same time ?
» Fuck you, that's why.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   Lun 11 Fév - 21:10


Ab Imo Pectore
December & Solina
J'ai fais une bétise, tout mon texte s'est supprimé j'suis sincèrement désolée ! :(


SOLINA IS STUPID !

© Belzébuth


Dernière édition par Solina L. Rivera le Mer 27 Fév - 3:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
It's me
December E. I. Collins !


avatar✉ Messages : 39
✉ Date d'inscription : 31/01/2013
✉ Fiche(s) : Fiche
Liens
Journal
✉ Ft : Kristen Bell ♥️
✉ DC : Ta mère !
✉ Fonction : Je suis inutile, mais j'aime ça.
✉ Disponibilité : Genre, tout le temps.
✉ Âge : 27 ans, elle ne le sait pas.
✉ Don(s) : Dédoublement ; émission de poison

MessageSujet: Re: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   Mar 19 Fév - 15:35




LE CHEMIN SERA LONG, C'EST PAS GRAVE, J'AI DE BONNES CHAUSSURES

C'était difficile de déterminer avec exactitude ce qui n'allait pas. Elle avait pas l'habitude de faire ça, December, parce que, la plupart du temps, tout allait bien. Et quand quelque chose n'allait bien, sa pensée, son émotion était relayée à un de ses doubles. Sauf que là, c'était pas le cas. C'était elle qui prenait, et elle ignorait totalement pourquoi. Autant dire que... Elle en avait un peu en travers de la gorge. Impossible de savoir pourquoi le « protocole de protection de sa santé mentale » ne fonctionnait pas. Peut-être ne voulait-elle même pas le savoir à vrai dire. Elle était là, à regarder Solina et à se dire qu'elle aurait mieux fait de jamais faire ça. Sauf que c'était trop tard. Un sourire, fin, nerveux, plus nerveux que jamais, oh oui. Alors elle prit son courage à deux mains. Enfin.


« Je.. Je crois que je suis en train de briser ma promesse. »

Son regard se baladait sur l'extérieur, la pluie qu'elle pouvait percevoir à travers les carreaux jaunes du bar. Elle avait envie de rentrer, se caler sous sa couette, plus bouger pendant environ un millénaire, voilà. Cette pensée lui arracha un léger sourire, bien malgré elle. Ce qu'elle venait de dire n'était pas compréhensible, même si Solina était futée, elle ne savait pas tout, enfin, peut-être aurait-elle comprit, allez savoir. December se racla la gorge avant de déglutir péniblement et de reposer son regard sur son amie.


« Tu sais, ne rien chercher de mon passé ? Voilà ce que je romps. J'ai peur qu'il me retombe dessus, alors j'essaye de le prendre de vitesse, mais à mon avis, c'est pas une bonne idée. »

D'un côté, c'était dur de tenir une promesse à un morceau de papier. Certes, c'était son écriture, mais se tenir une promesse à soi même, c'est comme se dire « aujourd'hui, je vais sourire plus », ou alors « maintenant j'arrête le nutella », facile à dire, dur à réaliser. Et puis, il n'était pas question d'une cuillère ou une tartine d'un mélange chocolaté délicieux, mais d'un passé brumeux aussi terrifiant que passionnant. Alors, voilà, ça paraissait pas simple. Et puis, il y avait plein de raisons pour lesquelles il valait mieux qu'elle arrête de chercher. Tout d'abord, elle était la seule de ses doubles à vouloir le faire, Ira s'en fichait comme de l'an quarante, et Echo essayait par tous les moyens d'arrêter December. Ensuite, elle prenait le risque de découvrir des choses pas forcément faciles à vivre. Et enfin, elle remettait son existence en jeu. Et si son dédoublement était dû à son amnésie ? Bien sûr qu'elle y avait pensé. Donc voilà, elle était moyennement ravie de faire ça. Mais sa curiosité la perdra.


« Il faut que je trouve un moyen pour m'empêcher de le faire. Un peu comme respecter un régime tu vois ? »

Cette fois elle avait rit de bon cœur, elle se détendait à réfléchir en présence de Solina, parce que c'était plus simple de ne pas être jugée comme un monstre, ou comme une malade. Quand elle disait aux gens qu'elle était amnésique, ils la voyaient comme une petite créature sans défense. Mais ce qu'elle ignorait – et dont elle se doutait quand même un peu – c'était que c'était grâce à son amnésie qu'elle n'était pas sans défenses.


_________________________________________________________________

Why are you so shy, yet so sociable and charismatic at the same time ?
» Fuck you, that's why.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   Mer 27 Fév - 3:04


Ab Imo Pectore
December & Solina
J'écoutais les paroles de mon amie, et je la comprenais parfaitement. Notre passé, fait parti de ce que nous sommes, sans ça, alors on est quoi ? Et même si mon passé m'est douloureux, et que souvent j'aurais aimé ne pas m'en souvenir, c'est grâce à lui que j'ai forgé mon caractère. Malgré ma niaiserie, j'ai pris conscience de certaines choses de la vie que December ne comprenait pas forcément. Peut-être qu'elle avait une vie meilleure, ou peut-être qu'elle était pire ? Peut-être qu'elle avait de la famille, encore, quelque part, qui était en train de la chercher ? Elle l'ignorait. Et sûrement qu'elle avait mal.

Il est vrai que c'est dur de faire une promesse à soi-même. Comment tenir une telle chose, lorsqu'on sait pas ce qu'on a à y gagner ? Je la soutenais dans ses choix, et j'étais prête à l'aider. Je ne pouvais pas laisser ma meilleure amie comme ça, sans réponse, sauf si tel était son désir. Malgré ma méfiance que j'ai envers les autres, nous n'abandonnons jamais un ami. L'amitié, aujourd'hui, c'est ce qui est le plus important pour moi, étant donné que je n'ai plus de famille. Famille.. un mot qui me devient de plus en plus inconnu. C'est triste après tout. Je n'ai jamais demandé à me retrouver seule. Personne ne demande à se retrouver seul. Mais la vie continue de toute façon.

Tout en continuant de l'écouter, je pris la peine de commander un énième chocolat chaud pour toutes les deux. La pluie ne cessait de tomber, suivi de grêle, et la température se faisait minime. On pouvait même voir à travers les carreaux jaunâtres de la vitre les gens courir pour s'abriter, voir même des parapluies se retourner à cause du vent. C'était un triste temps, pour un triste jour. Le serveur nous apporta nos boissons chaudes, qui étaient un peu moins chaudes que les précédentes. Tant mieux, ça évitera que l'on se rebrûle la langue.

« C'est inutile de l'éviter. Tôt ou tard, il refera surface. Je pense que tu devrais t'y préparer au lieu de le fuir »

Je savais que c'était la seule à vouloir chercher des indices qui lui permettrait de savoir qui elle est vraiment. Ses doubles ne s'impliquait que rarement dans ces choses, voir pas du tout. Les doubles de December était les parties de mon amie que je ne connaissais pas, ou peu. Malgré tout, je les aimais bien, même si Ira était une je m'en foutiste et qu'avec December on passait quelques fois du temps à lui casser du sucre dans le dos, elles avaient quelque chose d'attachant finalement. Echo, je ne la connaissais pas, mais quand j'entendais parler d'elle, je me faisais une idée de son personnage. Aussi douce et fragile que moi, voir plus. Bien plus même.

Je voyais bien que Decy était pensive, et surtout elle était effrayée à l'idée de trouver quelque chose sur son passé qui pourrait lui faire perdre tous ses moyens. Un passé plutôt .. noir. C'était peut-être exagéré dit comme ça, mais c'était ses craintes. Du moins, j'en étais sûre. Elle ne me l'avait pas dit, mais elle pouvait me le faire comprendre à travers ses expressions du visage ou ses mimiques, ou même l'hésitation qu'elle pouvait avoir dans ses paroles. Sa voix tantôt tremblante, tantôt affirmative.

Sa dernière phrase la fît rire, et c'est impressionnant à quel point elle essayait de vaincre ses craintes, c'était admiratif. C'est comme si ton bâtiment brûlait à cause d'une explosion de gaz réalisée volontairement par ton voisin. Tu as peur, mais pourtant tu continues de faire comme si de rien était. C'est courageux.

« Tu sais à quel point les régimes sont difficiles à tenir ! On fini toujours par craquer au bout d'un certain temps »

Je riais avec elle, pourtant c'est ce qui lui faisait le plus peur. Ne pas réussir à tenir. Il faut de la motivation et de l'encouragement. Et je l'encouragerais toujours dans ses choix. J'aurais voulu lui dire que je serais toujours là pour elle, et que je l'aiderais, et que genre c'est trop ma copine et tout ça tout ça, mais non. Je ne disais rien, parce qu'elle le savait déjà. Elle l'avait compris, c'est pour ça qu'elle ne m'aurait pas demander de l'aider, la réponse était toute faite depuis bien longtemps.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: •• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina   

Revenir en haut Aller en bas
 

•• Ab imo pectore ❖ Pv. Solina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Regarde moi dans les yeux, je serais ton interdit et ta mort ... » ▬ Solina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rédemption :: » ÉPILOGUE «
“game over honey”
 :: •• archives •• :: •• RP ••
-