... Votez •• Votez •• Votez ...

Partagez | 
 

 •• Strange and beautiful ❖ Pv. Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
It's me
December E. I. Collins !


avatar✉ Messages : 39
✉ Date d'inscription : 31/01/2013
✉ Fiche(s) : Fiche
Liens
Journal
✉ Ft : Kristen Bell ♥️
✉ DC : Ta mère !
✉ Fonction : Je suis inutile, mais j'aime ça.
✉ Disponibilité : Genre, tout le temps.
✉ Âge : 27 ans, elle ne le sait pas.
✉ Don(s) : Dédoublement ; émission de poison

MessageSujet: •• Strange and beautiful ❖ Pv. Liam   Jeu 7 Fév - 18:58

echo & liam




STRANGE AND BEAUTIFUL

Qui avait-il de plus beau que les lumières d'une fête sans fin ? Les chansons mécaniques des attractions, crachées dans les hauts parleurs grésillant. Les projecteurs qui réchauffaient l'atmosphère et les quelques personnes qui avaient trouvé, ici, un refuge parfait. Echo avait toujours adoré cet endroit, et c'était sans doute sa fascination pour la foire qui se répercutait sur December. La plus sensible était là, debout face à la grande roue qu'elle trouvait simplement magnifique, elle regardait le peu de personnes dans les nacelles, des couples, pour la plupart, avec ce sourire enfantin et naïf. La jeune femme jouait avec son bracelet, avec l'oiseau nacré qui s'y trouvait du moins, symbole de sa propre personnalité. Elle était de ces personnes qu'on ne remarque pas. Transparente. Habillée d'une façon totalement commune. Un jean clair sur lequel les lumières de la fête glissaient, un grand chemisier blanc à carreaux bleus (ou le contraire) ainsi qu'une veste sombre et pas assez épaisse pour la saison.

Elle était venue seule. Malgré le fait qu'il était de plus en plus difficile pour elle de s'échapper à la surveillance quasi-constante de December, peu désireuse de ressentir tout ce qu'elle ressentait, douleur, comme amour inconditionnel pour certaines personnes... Le plus grand problème d'Echo n'était pas d'être seule, contrairement à ce que ses doubles pensaient, elle voulait être libre. Libre et non jugée. Elle voulait vivre. Comme chacune des trois, elle voulait avoir sa propre existence, se lancer dans la vie, la croquer à pleine dents. Même si elle était celle qui se prenait le plus de portes fermées dans la figure, il fallait le reconnaître.

Alors la blondinette était là, à tripoter nerveusement son bracelet avec un sourire jusqu'aux oreilles, décortiquant les moindres mouvements de l'immense attraction qui se trouvait devant elle. Elle était incapable de jalouser les couples qui se trouvaient dans les nacelles, elle était seulement ravie pour eux. Tellement d'histoires avaient dû débuter au sommet de la grande roue de Birdsall... Ou peut-être pas. Mais tout cela la laissait rêveuse. A vrai dire, c'était dans sa nature d'être rêveuse, n'importe qui l'aurait reconnu, naturellement. Mais, dans cet instant précis, elle rêvait à beaucoup de choses. Et si elle venait ici, tout particulièrement, ce n'était pas par hasard...

Elle ne guettait pas, elle se doutait que tôt ou tard, elle finirait par se trouver face à son forain préféré. Peut-être n'avait-elle pas envie d'être trouvée. Ou peut-être que si. Elle baissa les yeux, observa le stand de tir devant elle, elle répugnait la violence. Echo n'était pas Echo pour rien, après tout... Elle se remit à marcher, enfonçant un écouteur dans son oreille droite, elle marchait en dansant presque, sur le rythme de sa musique, la fredonnant tout bas, elle passait inaperçu dans le brouhaha de l'endroit, heureusement. Elle regarda le ciel. Mais les étoiles ne se laissaient pas voir, les lumières des attractions étaient trop puissantes pour qu'elles aient une chance de percer ici.

A ses yeux, cet endroit était purement et simplement un autre univers. Plus agréable. Plus magique. Plus doux peut-être, aussi. Elle voyait comment tous semblaient bien s'entendre. Peut-être que tout cela n'était que factice, mais elle avait envie d'y croire, elle avait envie de rêver de vivre une vie aussi géniale. Ou tout le monde aurait été beau et gentil. Une vie qu'elle ne vivait pas... Et qu'elle ne vivrait sans doute jamais. La jeune Echo eut un souvenir, grandissant, des coups que lui mettait Ira. Pour diverses raisons. Et souvent pour rien en fin de compte. Elle ne le ressentait pas vraiment, alors elle s'en fichait un peu, physiquement. Moralement, c'était blessant d'être détesté par un de ses doubles, en réalité. Et December souffrait. Elle n'aimait pas ça, elle avait adoré December depuis la première seconde. Mais leurs rapports devenaient de plus en plus chaotiques. Elle s'arrêta une fois de plus pour laisser passer un enfant et, à priori, sa mère. Elle leur adressa un sourire qu'il lui fut rendu avec la même politesse par la mère, avec la même naïveté par l'enfant.

Ce fut un grand sentiment de plénitude qui l'envahi, quand je dis qu'il en fallait peu pour la rendre heureuse... Son sourire s'étira encore une fois, elle était euphorique. Elle avait envie de chanter, de danser. Et, de voler, peut-être, aussi. Elle avait toujours rêvé de voler, parce qu'Echo vouait une passion dévorante pour les oiseaux, elle détacha ses cheveux d'or qui retombèrent sur ses épaules et fit un petit signe de main à l'enfant qui avait déjà tourné le dos. Ce n'était pas important. Elle se tourna, jeta un regard de plus à l'énorme attraction et esquissa une grimace. Ça ne servait à rien de rêver, si ça se trouvait, elle avait le vertige...


_________________________________________________________________

Why are you so shy, yet so sociable and charismatic at the same time ?
» Fuck you, that's why.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: •• Strange and beautiful ❖ Pv. Liam   Sam 9 Fév - 14:51


« Trois choses sont fugitives :
l'écho, l'arc-en-ciel,
la beauté des femmes. »




Le murmure de la foule qui crépite dans les bruits de machine et les rires des gamins. La lueur des néons, des lampions, les éclats presque aveuglants qui percent la nuit. La chaleur humaine et le bonheur qui s’agglutine, éphémère, pour une nuit. Artifice ? Illusion ? Au fond, c’est ce qu’ils faisaient. Vendeurs de sensations et de rêves sucrés, d’un univers sous globe, intouchable.
La foire était à nouveau. La troop s’était reformée, malgré les pertes, malgré la crainte, malgré le feu douloureux, ils avaient su renaître de ce tas de cendres. Et les voilà, fidèles à leur poste, chacun un sourire franc placardé au visage. On pourrait croire qu’il ne s’était rien passé. Mais tous gardent bien enfouie la trace que cette fameuse catastrophe a laissée.

Ce soir, Liam déambule comme à son habitude, une main poussant son chariot à la musique déconstruite, qui serait inaudible sans son pouvoir. Lorsqu’il passait dans un sentier de la foire, on l’entendait, et c’avait toujours été ainsi. Les tintements des carillons dans la carcasse de bois se faisaient plus forts, plus vifs et cristallins, enchanteurs.
Et lui, sous son chapeau et son grand manteau, laissait ses lèvres sourire lorsqu’il croisait le regard des enfants. Parfois il s’arrêtait, n’importe où, n’importe quand, pour faire un tour. De cartes, comme il en avait apprit des tas, ou pour une apparition merveilleuse. Un dragon, une fée, ou des oiseaux de mille couleurs.
C’était là qu’il se sentait important, utile, enfin doté d’un sens. Il était l’illusionniste, celui que tout le monde cherche plus ou moins lorsqu’il vient ici. Le spectre indéfinissable, beau dans sa démarche mélancolique accompagnée de rêves poétiques. On pouvait même l’entendre chanter, quelque fois. On ne saisissait pas toujours les paroles ; amas de mots décousus, sans grand sens pour les plus crédules, profonds pour les plus attentifs. Les enfants se contentent d’en rire…

Aujourd’hui, comme hier, c’est à cette balade que se résume son attraction personnelle. Il est discret, mais charismatique. Sans doute pour cela que Jackson l’avait repéré. Leur amitié s’était déployée dans des discussions tardives, au lever du soleil, à ranger et sécuriser les dernières attractions quand d’autres allaient se coucher. Liam connaissait grâce à cela les moindres rouages de chacune d’elle, et cela lui plaisait. Les autres forains lui lançaient des sourires et des signes à son passage, comme on croise un membre de sa famille quand on est au taff. C’était un peu ça, la troop. Une grande famille, qui venait de perdre son père. Liam s’était senti investit du rôle de grand frère, mais n’aurai jamais osé prendre les devants sans Zael, qui l’y a clairement poussé. Aujourd’hui il se voit donc dirigeant, guide de tout ces gens. Alors que lui, les responsabilités…
Il n’aurait jamais cru cela aussi facile. Faire régner la paix, l’entente, l’entre-aide et assurer leur sécurité… Il se contentait de leur faire parvenir ces idées de la façon la plus transcendante possible, et ça marchait. Les liens s’étaient resserrés, et ils avaient fait peu à peu de leurs faiblesses leur force commune.

Liam marchait donc avec ces idées, un mince sourire satisfait aux lèvres. Avec toute la modestie du monde, il aimait simplement se dire qu’ils s’en sortaient bien. Le mérite étaient à tout ceux qui étaient encore debout, pas seulement à lui. Jamais il ne s’était évalué mieux que les autres ; ce n’était pas son genre et de toute façon, Liam n’évalue personne… Les chiffres, les taux, les courbes… Nan, c’était pas du tout son domaine !

Il s’accrocha donc à ce qui était plus de son ressort, et laissa alors flâner ses yeux bruns sur les visiteurs, espérant quelque part reconnaître l’un d’eux. Selon le jour, il lui semblait qu’elle viendrait aujourd’hui. La petite blonde à la naïveté parfois pire que celle des enfants, avec ses grands yeux écarquillés où les lumières de la fête se reflètent avec tant de brillance.
Il ne s’était pas trompé. Il l’apercevait bientôt près de la grande roue, perdue dans l’amas de gens qui allaient et venaient. Elle, était plantée là à observer la magie de la foire. Malgré leur physique similaire, Liam ne confondait jamais Ira et Echo. Comment les confondre, en même temps… ?
Il était donc certain, à ses vêtements passe-partout et sa gestuelle d’éternelle gêne silencieuse, que c’était la plus douce et enfantine qui se trouvait là.

Le brun s’avança, camouflant les bruits de sa boîte à musique roulante, et se débrouilla pour rester hors de la vue d’Echo encore quelques instants. Arrivé derrière elle, gardant une main sur la machine, il se pencha légèrement au dessus de son épaule et chercha à aligner son regard avec le sien, afin de voir ce qu’elle voyait, à peu près. Il sourit, et laissa apparaître dans l’air une salamandre d’un vert émeraude, dansant en embrasant l’oxygène de ses flammes étrangement colorées, fantomatiques, jusqu’à ce qu’elle disparaisse en un tourbillon furtif de vert précieux, se décomposant en poussière brillante emportée bien vite par le vent.

_Bonsoir, Echo.

Spoiler:
 

Le forain attrapa les doigts de la femme-enfant, délicatement.



Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
It's me
December E. I. Collins !


avatar✉ Messages : 39
✉ Date d'inscription : 31/01/2013
✉ Fiche(s) : Fiche
Liens
Journal
✉ Ft : Kristen Bell ♥️
✉ DC : Ta mère !
✉ Fonction : Je suis inutile, mais j'aime ça.
✉ Disponibilité : Genre, tout le temps.
✉ Âge : 27 ans, elle ne le sait pas.
✉ Don(s) : Dédoublement ; émission de poison

MessageSujet: Re: •• Strange and beautiful ❖ Pv. Liam   Sam 9 Fév - 22:30




UN JOUR, JE TE PROMETS, JE VOLERAIS DE MES PROPRES AILES.

Tout ça c'est rien, tout ça, ça existe pas. Son esprit continuait de lui envoyer des messages, la musique dans son unique écouteur changea, pour The Kooks. Elle avait envie de danser. Et la voix qui venait de chatouiller son oreille doucement était venue éclairer ses pas dans l'obscurité de sa conscience. Inutile de dire que le cœur d'Echo avait fait un bond. Un bond immense. Sans doute qu'il aurait pu recommencer une dizaine de fois, l'effet ne se serait jamais atténué. Parce que c'était Echo. Et parce que c'était Liam. How could this be done by such a smiling sweetheart, oh you're so naive yet so. Voilà ce que disait la chanson. Elle restait pensive, pensive sur les quelques paroles qui se détachaient de la musique. Son sourire disparu une seconde, pour réapparaître, un peu plus beau qu'à l'habitude. Echo ne savait pas ce qu'était le bonheur, mais parfois elle avait cette sensation de le frôler du bout des doigts. Et ses doigts étaient bel et bien en train de le frôler...

Elle appuya sur le bouton contre son doigt, dans sa poche, et éteignit l'appareil, la musique se stoppa, elle ne bougea pas, mêlant ses doigts à ceux du forain sans quitter des yeux la grande roue. Echo n'était qu'un cœur. Tendre et fragile. Un peu comme une boite de chocolat sans protection. Je reconnais que la métaphore n'est pas claire. Elle attendit encore un moment avant d'entrouvrir la bouche, sous sourire restait ancré dans son visage, creusant des fossettes tout bonnement adorables.


« Ce matin, j'ai regardé le lever du soleil. J'étais toute seule, mais c'était tellement beau. Tout était silencieux, à croire que la ville entière dormait. Seul le vent résonnait parfois, remuant quelques feuilles déjà renaissantes... J'ai trouvé ça tellement beau. »

Effectivement, son sourire révélait une très certaine adoration. Ou du moins une fascination pour ce qu'elle avait vu. Echo avait une très bonne mémoire, contrairement à Ira. Elle était capable de ressortir des phrases entières de ce que certaines personnes lui avait dit. De se souvenir parfaitement d'un visage à un moment donné. Ou d'une sensation qui avait caressé son cœur. Et celle qui lui revenait était tout bonnement délectable. A elle seule, Echo était double. Elle était l'insouciance et la réflexion. Si on lui prêtait pourtant pas cette qualité, elle en avait le défaut. Trop réfléchir. Se poser beaucoup de questions. Et c'était cette partie qui influait le plus sur December. Alors que l'insouciance était plus du domaine d'Ira qui agissait sans réfléchir une seule secondes aux conséquences. Mais, même si les deux autres lui en faisait voir de toutes les couleurs, Echo pardonnait et aimait.

D'ailleurs, pourquoi « Echo » ? Elle avait été nommé d'un commun accord par December et Echo elle même, alors qu'Ira s'était contenté d'accepter, vu qu'elle s'en fichait pas mal. Echo à cause du mythe de la nymphe. Echo était la nymphe qui distrayait Héra pour permettre à Zeus d'aller batifoler un peu partout. Alors cette dernière lui a ôté la voix et lui a seulement permit de pouvoir répéter les derniers mots prononcé par son interlocuteur. Plus tard, elle s'est amourachée de Narcisse, qui, comme tout le monde le sait, n'aimait personne d'autre que lui. Elle s'est donc laissée mourir de faim et n'est resté d'elle que sa voix...

Echo, parce qu'on lui prête de la passion et de l'acharnement, et une fidélité sans borne, autant vis à vis de Zeus que de Narcisse. Notre Echo, à nous, est aussi fidèle à December qu'à Ira, malgré le fait qu'elle n'obtient que rarement en retour. C'est celle qui n'attend rien, et qui souffre en silence. Celle qui ne gagne jamais à la fin. C'est Echo. Condamnée à répéter les derniers mots de son interlocuteur...

Lorsqu'elle repensa à l'origine de son prénom, une lueur de tristesse tacha son visage, avant de s'évanouir, elle tourna la tête pour observer le jeune homme. Elle ne souriait pas, mais ça se lisait dans son regard. Elle répondit, tout bas.


« Bonsoir, Liam. »

Et il lui revint un souvenir. Elle était seule avec December, sur un des murets qui entourait la foire. December aimait bien les acrobaties. Alors, oui, elle faisait un peu n'importe quoi. Mais Echo avait peur, Echo avait souvent peur. Contrairement à December, vivre était quelque chose qui la terrifiait, malgré le fait que ça l'attirait tout autant. December avait prit sa main, et l'avait attirée à elle, pour la faire danser, quelque chose qui, à la base, devait ressembler à une valse. Mais aucune des deux ne savait danser. Parce qu'au final, Echo avait fini par tomber du muret, et se faire mal. Elle se faisait souvent mal. Mais c'était December qui payait. Jamais Echo qui recommençait alors d'aimer, d'aduler, ou d'essayer quelque chose qu'elle n'arriverait pas à réussir. Et December lui avait dit quelque chose que la plus sensible n'était pas prête d'oublier, elle lui avait dit que peu importait les erreurs qu'elle pouvait faire, il fallait toujours qu'elle se relève et qu'elle essaye, au moins pour se dire à elle même qu'elle avait tout essayé et qu'en ça, elle était honnête avec elle même. Et l’honnêteté était une qualité primordiale aux yeux d'Echo.

L'image de la salamandre lui revint à la tête, son esprit parut embrumé, elle essayait de se souvenir en détail de l'illusion, mais elle essayait de s'échapper à sa mémoire, elle voulait ancrer le souvenir, elle finit par y parvenir. Resserrant légèrement les doigts de l'homme dans les siens, elle se tourna pour l'observer avec plus d'aisance et se mettre à rire doucement.


« Tu m'as surprise. Une fois de plus... »


_________________________________________________________________

Why are you so shy, yet so sociable and charismatic at the same time ?
» Fuck you, that's why.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: •• Strange and beautiful ❖ Pv. Liam   

Revenir en haut Aller en bas
 

•• Strange and beautiful ❖ Pv. Liam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» You met me at a very strange time of my life. |-| w/ Harley Teller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rédemption :: » ÉPILOGUE «
“game over honey”
 :: •• archives •• :: •• RP ••
-