... Votez •• Votez •• Votez ...

Partagez | 
 

 ❖Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
It's me
Maître du Jeu !


avatar✉ Messages : 24
✉ Date d'inscription : 30/01/2013

MessageSujet: ❖Contexte   Lun 18 Nov - 21:20

CONTEXTE




8:25 am – Pensionnat Rédemption
Lundi 5 Septembre 2011
Birdsall – Angleterre

Des centaines de personnes étaient rassemblées devant le portail du pensionnat, quasiment la moitié des habitants du petit village de Birdsall. Mais tout le monde n'était pas la pour les mêmes raisons. La majorité était là pour observer le bâtiment qui, après être entré en rénovation il y a de cela plusieurs mois déjà, avait été placé sous un gigantesque chapiteau masquant l'intégralité des travaux à la populace. Tout ce qui avait été affiché sur les grands panneaux devant était le nom de l'entreprise en charge des travaux, la très fameuse Stark Dynamics, ainsi que la date de fin des travaux, le 5 Septembre 2011 à 8h30.

Puis, il y avait les quelques personnes au sein de la foule qui en savaient un peu plus. C'était ceux qui durant la période des travaux avaient reçu une invitation à intégrer le pensionnat le jour de son ouverture. Il y avait un seul et unique point commun entre toutes ces personnes et ceux qui connaissaient l'histoire du pensionnat n'avaient aucun doute quant à la nature du lien. Le pensionnat Rédemtion, foyer pour personnes souffrant de troubles du comportement social. C'était le nom officiel. En officieux cela donnait quelque chose comme : Le pensionnat Rédemption, foyer pour détenteurs de pouvoirs surhumain.

Huit heure et demie. Les pans du chapiteau s'écroulèrent de concert, offrant à la foule leur révélation tant attendue. Ils ne furent pas déçus. Plus qu'une simple rénovation, les travaux avaient semble t-il repris l'intégralité du terrain et des bâtiments et les avaient remodelés. De nouveaux bâtiments avaient vu le jour tout autour du bâtiment principal originel qui lui avait été le seul à avoir gardé la même structure. Une partie de la forêt et tout le lac avait été réaménagé, donnant presque l'impression que l'endroit était devenu un centre de loisir. Toutefois, l'architecture, d'un style sobre et baroque en marbre blanc et gris, ramenait l'idée initiale du pensionnat à l'esprit.

Le portail s'ouvrit de lui-même et semblant sortit de nulle-part un homme s'avança vers la foule, s'arrêtant au seuil de l'entrée. Vêtu de noir de la tête aux pieds à l'exception de la chemise qui elle était d’un blanc immaculée, l'homme tenait à la main une canne en ébène au manche orné en argent, représentant un faucon prenant son envol, qu'il posa devant lui, s'appuyant dessus de ses deux mains. Long par-dessus en cuir, costard, noeud papillon, chaussures en cuir et fedora l'habillaient et il ne faisait aucun doute que l’argent ne comptait que très peu pour cette homme. Les murmures qui avaient commencé à traverser la foule à son arrivée se turent lorsque son regard, deux pupilles noires semblables a des abysses sans fonds, passa en revue la foule. Ceux qui l'avaient reconnu avaient l'air un peu plus à l'aise en sa présence que les autres qui ne purent empêcher un frisson de les parcourir au contact de ses yeux sur eux. Son examen de la foule terminé, il prit la parole et sa voix, calme, sereine et envoûtante, emplît le lourd silence qui s'était installé.

"Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bienvenue à la cérémonie de réouverture du pensionnat pour personnes souffrant de troubles du comportement social, Rédemption. Je me présente, je me nomme Lord Alaric Aegis Gwolou Stark, Héritier de la famille Stark, Vice-Président de la Stark Dynamics ainsi que le nouveau directeur du pensionnat. Pour ceux d’entre vous qui vont aujourd’hui intégrer les locaux du pensionnat, nous ferrons plus ample connaissance à l'intérieur. Pour vous autres, vous qui n’avez sans doute pas manqué de prêter attention aux rumeurs concernant la réputation de cet établissement, sachez que le pensionnat ne gardera de son passée que son nom. Au nom de la famille Stark et de la Stark Dynamics, je vous remercie de votre attention et vous souhaite une excellente journée."

Sur ces mots, le Lord tourna les talons et se dirigea vers les deux massives portes donnant sur le Grand Hall du pensionnat qui s’ouvrirent à son approche, les ténèbres de l’édifice ne tardant pas à l'engloutir. Les portes de Rédemption, grandes ouvertes, semblaient plus qu’accueillant à ceux et celles pour qui elles étaient destinés. Pour ce qui est des autres, elles avaient plus l’air d’être une créature géante qui, après s’être repu des pauvres fous qui s’y engageaient de leur plein grès, ne tarderait pas à s’attaquer à eux.


Alaric A. G. Stark


Dernière édition par Maître du Jeu le Lun 18 Nov - 21:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://redemption-v2.forumactif.org
It's me
Maître du Jeu !


avatar✉ Messages : 24
✉ Date d'inscription : 30/01/2013

MessageSujet: Re: ❖Contexte   Lun 18 Nov - 21:26

CONTEXTE



Il est des choses que l’on connaît à merveille ; des gens, des gestes, des sons…
Il est des choses que l’on maîtrise parfaitement ; notre vie, notre univers personnel…
Il est des choses que l’on imagine facilement ; le futur…

Mais quand tout est remis en cause ? Quand ce que l’on pensait avoir en main, ce que l’on était sûr d’avoir planifié, est bousculé par des choses que l’on ne pensait même pas vraies ? Beaucoup ont vécu ici des dizaines d’années sans se rendre compte. Sans vouloir se rendre compte de ce qui se passait dans leur ville.
Mais depuis que le pensionnat a fermé, faire comme si de rien était est de l’inutilité la plus totale. Impossible de ne pas voir ces ados faire des trucs bizarres, tout le temps ou presque. Les plus jeunes surtout, inconscients. Le problème ? Ils sont dangereux ! Les dégâts dans la ville ont été notables, ces derniers mois. Dans le foyer de la ville en particulier.

Tout le monde était épuisé et de plus en plus s’énervaient… Et certains en sont venus à prendre les armes. Très peu d’abords, et puis de plus en plus, pour finir par pratiquement tous. Le quartier résidentiel est devenu un véritable camp où seul les humains purs et durs restent. Et tous sont armés. Pas forcément de la même manière, mais contre ces gens, tout est bon.

Il faut qu’ils s’en aillent.

Si, entre eux, ils trouvent à se considérer comme de petits malheureux, ce n’est en rien leur opinion. Ils sont un véritable fléau, et la réouverture de leur internat n’y changera rien. Ils doivent partir pour que ceux qui vivaient là depuis des dizaines d’années, parfois depuis des générations, puissent retrouver leur paix.

A la guerre comme à la guerre.

Tout est bon pour envenimer le conflit et il n’y est plus d’abris. La seule zone rescapée, c’est le quartier des commerces. La raison en est évidente, non ? Ce n’est pas par leur faute que la ville doit se laisser dépérir, et si tous les commençants s’en allaient à cause de ce conflit, alors tous les gamins qui vivaient à leur dépend auraient gagné !

Et ça, jamais.


Joy Montgomery


Dernière édition par Maître du Jeu le Lun 18 Nov - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://redemption-v2.forumactif.org
It's me
Maître du Jeu !


avatar✉ Messages : 24
✉ Date d'inscription : 30/01/2013

MessageSujet: Re: ❖Contexte   Lun 18 Nov - 21:28

CONTEXTE



Tout change. Le temps, les gens, l'apparence, les sons, les odeurs. Les gens partent, reviennent, naissent et meurent. C'est le propre de l'humain, du vivant, voire même du progrès. Mais il arrive que certaines choses surviennent sans avoir été désirées...

Il peut s'agir d'une grossesse se pointant au plus mauvais moment de la vie d'un couple, D'une tarte se retrouvant par erreur sur le visage d'une jeune fille alors qu'elle était destinée à la personne d'à coté, d'une mouche plongeant dans votre soupe et qui décide qu'elle est plutôt bien là, à prendre son bain dans ce mélange de légumes. Mais il peut également s'agir d'un retour, celui d'un pensionnat, d'une personne, d'une industrie. Sans aucun doute, Stark Dynamics était la petite mouche nuisible à Birdsall et ses habitants. Sous ses airs de sauveur, reconstruisant le pensionnat Rédemption sous couverture d'un centre pour personnes souffrants de troubles du comportement. C'était pour le bien de la ville soi disant. Mais cela cachait quelque chose d'autre. Quelque chose de mauvais.

Cela, quelques personnes le comprirent très vite et elles étaient bien décidées à ne pas se laisser faire. Leur but ? Découvrir ce que cache ce retour. Pourquoi la famille Stark revenait ici ? Que voulait-elle faire de ses jeunes dotés de pouvoirs ? Une résistance résistance se créa donc tout naturellement contre ce Lord de pacotille.

Ne pouvant trouver refuge dans la ville à cause d'une certaine hostilité, ils allèrent dans la forêt de Birdsall. Bien entendu, leurs habitats ne ressemblent pas à trois bouts de bois accrochés dans les arbres, loin de là. Leur dirigeante à su bon de faire l'acquisition d’un manoir abandonné, anciennement utilisé en tant que bar de strip-tease, et c’est là-bas qu’ils ce sont installées..

Cette résistance, c'est une femme qui la mène. Lorsqu'elle vit le nom de l'entreprise Stark sur les travaux, elle ne put laisser faire. Son passé était revenu comme un coup de poignard, et ça, elle ne pouvait le supporter. Par chance, elle trouva une multitude de personnes partageant son avis. Cette femme ? Elle n'est autre que la cousine du Directeur du pensionnat, Alenor Stark Arkwright, anciennement appelée Alenor Arnhild Brynn Stark.


Alenor S. Arkwright


Dernière édition par Maître du Jeu le Lun 18 Nov - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://redemption-v2.forumactif.org
It's me
Maître du Jeu !


avatar✉ Messages : 24
✉ Date d'inscription : 30/01/2013

MessageSujet: Re: ❖Contexte   Lun 18 Nov - 21:29

CONTEXTE



Vous l’entendez ? Le vent, ce soir, bat l’air d’un temps nouveau. Les forains respirent la nuit de Birdsall, comme tant de fois avant, mais ce soir, les lumières sont éteintes. Ce soir, un fantôme se pose sur les cendres réhabilitées. Ce soir, la conscience commune a voulu que ce lieu ne soit plus le leur.
Après les flammes, les magiciens ont voulu recomposer l’illusion. Mais le spectre de ce qu’était la foire avant l’incendie, manifestement, hantait encore les têtes et les cœurs. Si les habitants voyaient une renaissance, les artistes eurent vite l’impression d’enterrer ce qu’ils avaient construit et ce qui avait été détruit sous de pâles imitations. Il fallait se rendre à l’évidence ; le souffle chaud qui émanait de ce lieu n’était plus que suffoquement froid, crépitement de braises en voie d’extinction.
Il était temps. Il était temps qu’ils soient ce qu’ils avaient toujours été. Des forains. Des voyageurs. Des illusionnistes. Des gens libres. Birdsall avait été une attache trop longue, déjà. Leur halte ici avait duré assez longtemps pour créer des pertes. Il fallait sortir de ce champ de bataille, abandonner là les cadavres et la poussière, s’émanciper des souvenirs.

C’est dans le manteau noir de la nuit que la troupe plia ses bagages. Trois fois rien, des étoffes, des étoiles. Une lanterne, pour la poésie, et ils étaient partis.
Partis réchauffer d’autres horizons, danser sous d’autres ciels, à la recherche du monde le long des chemins de terre.

Ce soir, il s’est mit à pleuvoir. Ce soir les nuages se percent pour laver les forains de leur passé.



Et dans les rues où coule l’eau, sinuant entre les pavés, une lueur se découpe. Il est tard déjà. Les bars sont presque tous fermés, seul l’un d’eux accueille encore les envies d’ivresse de drôles de personnages. Des amoureux des mots, ou des amants de la peinture. Des photographes, des couturiers. Leur regard sur l’art se pose sur la vie.
Ce soir, leurs si longs débats philosophiques, leurs nuits arrosées de bière à refaire le monde vont prendre vie. Ils veulent écumer le quartier et en faire une œuvre. Ils veulent habiter ces bouts de trottoir, leur donner âme et corps.
La pluie bat les carreaux, mais n’entre pas. Elle s’écrase contre les vitres, berçant les esprits plein d’espoir, les rires, les envies. Des projets se dessinent dans les volutes de fumée.
Leur air débraillé leur va si bien…
Ce soir, les voilà maîtres des lieux.
Demain, ils seront capitaines de leurs rêves.

© Rédemption


Kathleen T. Ruadhagan
Revenir en haut Aller en bas
http://redemption-v2.forumactif.org
It's me
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: ❖Contexte   

Revenir en haut Aller en bas
 

❖Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rédemption :: » PROLOGUE «
“please press start”
 :: •• règlement & contexte ••
-