... Votez •• Votez •• Votez ...

Partagez | 
 

 Gambadons joyeusement dans la plaine [PV Nola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
It's me
Alenor S. Arkwright !


avatar✉ Messages : 43
✉ Date d'inscription : 03/02/2013
✉ Fiche(s) : Présentation ~Alenor S. Arkwright
Fiche de liens ~ >ICI<
Registre des RPs ~>ICI<

✉ Ft : Kathryn Prescott.
✉ DC : Eh bah non o/
✉ Fonction : Lycéenne en terminale / Chanteuse en amateur
✉ Disponibilité : 4/4 Non disponible ^^
✉ Âge : 17 ans
✉ Don(s) : Contrôle de la végétation.

MessageSujet: Gambadons joyeusement dans la plaine [PV Nola]   Lun 11 Mar - 10:46


Quelques gouttes d'eau tombant des feuilles, seuls restes de la pluie du matin. Tout semble clair, simple et calme. Le soleil offre ses rayons, réchauffant la terre. La verdure englobe l'endroit. Le vent frais se faufile entre les feuilles, l'herbe, les cheveux roux de la jeune fille allongée dans cette clairière aux air de paradis. Un lieu coupé du reste, à part, dans lequel Alenor se sentait bien. Presque comme un animal dans son élément. Un petit lapin blanc promenant ses longues oreilles afin d'entendre le moindre son que la nature émettait. Le moindre bruissement de feuille, le moindre écoulement d'eau, le son d'un oiseau chantant son bonheur. Traînant sa truffe dans tous les recoins pour s'enivrer de l'odeur de l'herbe fraîche. Fermant les yeux pour ne rien sentir d'autre qu'un souffle léger sur son visage, la chaleur des rayons frappant sa peau. Dans un soupir, respirer cet air si paisible.

Oui Alenor était encore une fois isolée des autres personnes. Mais cette fois, ce n'était pas par pur rejet des autres ni par l'envie de fuir le comportement des gens, leur manière de parler, leurs réactions. Elle s'était dit en avoir terminé avec cela. Ce jour là, elle voulait simplement faire corps avec cette nature qu'elle aimait tant. Cette nature qui l'avait protégée tant d'années, qui l'avait émerveillée, qui l'avait aidée. Cette nature à qui elle devait tout. Elle se souvint alors du moment où elle avait découvert son pouvoir. Pour se protéger elle et les siens. Repoussant ceux qui les attaquaient à l'aide de racines, de branches ou de ronces, elle ne s'était rendue compte de rien. Elle n'avait pas réalisé que c'était elle. Puis elle avait apprit à l'utiliser, à l'aimer. Alenor n'était pas de ces personnes qui détestaient leur don parce qu'il les rendait différentes. Elle appréciait cette aptitude à pouvoir manipuler tout ce qui était végétal. Cependant, même après des années d'entraînement, elle ne maîtrisait pas encore parfaitement son pouvoir.

Vous savez ce que l'on dit, chassez le naturel et il reviendra toujours au galop. Malgré sa volonté de se détacher de son ancienne vie et d'oublier ce qu'elle avait pu vivre ou voir en tant que membre du clan Stark, elle avait été élevée dans l'entrainement et le dépassement de ses limites. Dans le perfectionnisme à contrôler parfaitement ce qui vient de nous. C'est pourquoi, entourée de toute cette verdure, elle décida de s’entraîner. Allons... Cela ne peut pas faire de mal. Elle voulait juste pouvoir contrôler plus, en étant moins fatiguée. Elle se concentra, regarda une petite plante et la fit grandir, s’allonger, s'enrouler pour retourner à son état normal. Une étape facile. Elle se focalisa alors sur les brins d'herbe qui l'entouraient. Ils furent alors tous secoués d'étranges secousses, comme si l'herbe était devenue mer et que le mouvement de celle-ci était une suite de vague. D'accord, elle n'avait pas perdu la main, c'était pas mal. Mais il fallait qu'elle fasse plus. L'un des arbres bougea alors ses branches et son tronc, il s'inclinait devant elle. De quelques gestes majestueux, il semblait effectuer une danse gracieuse et belle. Il s'allongea jusqu'à arriver au milieu de la clairière, tel un protecteur et fut bientôt rejoint par un autre arbre situé en face. Ils formaient comme un arc au dessus de cette espace paisible. La jeune femme sentit alors son souffle devenir moins régulier, plus difficile. Elle savait que c'était l'heure d’arrêter. Manipuler et faire danser deux gros chênes était, à vrai dire, assez éprouvant.

Elle se rassit dans l'herbe mais, ne voulant pas vraiment arrêter, elle prit pour cible une fleur qu'elle fit grossir et danser en face d'elle. Un exercice facile qui ne demandait que peu d’énergie. Elle resta là, calme, à regarder ce petit spectacle qu'elle ne faisait que pour elle.

_________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
It's me
Invité !

Invité

MessageSujet: Re: Gambadons joyeusement dans la plaine [PV Nola]   Sam 23 Mar - 9:28

Le trajet m’avait paru bien long. Le train n’était pas mon moyen de transport préféré, loin de là. Mais apparemment, c’était le seul moyen assez « discret » pour me faire voyager jusqu’à cette ville où je ne voulais pas vraiment me rendre. Mais malgré moi, ma naïveté m’y avait conduite. Plus je me rapprochai de l’inconnu, plus le temps se couvrait, jusqu’à ce que quelques gouttes de pluie se mettent à ruisseler le long de la fenêtre du train. Les paysages défilaient vite, les regarder me faisait passer le temps. J’avais bien pris de la lecture, mais je n’avais pas le cœur à ça.

J’arrivais à Birdsall en milieu de matinée, le temps était encore couvert, mais il ne pleuvait plus. C’était déjà ça. La petite gare de la ville n’était pas très chaleureuse, je ne voyais presque personne, à part des hommes et femmes pressés qui ne faisaient pas attention où ils allaient et me rentraient dedans en criant et sans s’excuser. Et bien sûr, je n’osais pas répliquer. Je cherchais un panneau qui pouvait m’indiquer où se trouvait le foyer municipal dont m’avait parlé mon père, histoire d’avoir un endroit où dormir. Une fois sortie de la gare, j’étais totalement déboussolée. Ici, je ne connaissais rien, personne. J’avais mis un certain temps à demander mon chemin, j’avais essayé de trouver ma destination seule.

Une fois arrivée, on m’avait dit que je n’avais pas encore de chambre et que je devais attendre. Mais au moins, j’avais pu poser les valises qui me ralentissaient depuis un moment dans une petite salle. Et comme il fallait que j’attende un moment avant que je puisse poser mes affaires dans une salle à moi, je me décidai à sortir, pour visiter un peu ce nouvel endroit.

Au moment où je suis sortie, le soleil commençait à apparaitre par fins rayons qui perçaient les nuages. Le sol était encore un peu humide, on pouvait le voir par le béton plus foncé par endroit et les quelques flaques qu’on pouvait trouver sur la route ou le trottoir. Je ne savais pas trop où aller, mais je marchais tranquillement. Et surtout, j’évitais de penser à ce qui m’avait conduite ici. En fait cet endroit semblait vraiment banal, à part que des personnes comme moi étaient ici et que je devais les traquer.

Après avoir marché un bon moment, je me retrouvais près d’une clairière plutôt jolie. Je m’avançais un petit peu jusqu’à ce que je voie une fille aux cheveux roux. Je m’arrêtais. J’étais plutôt intriguée. Pas par la fille elle-même, mais par ce qu’elle était en train de faire. Une petite plante près d’elle bougeait dans tous les sens face à elle, comme si ce végétal était hypnotisé. Et après ça, d’autres choses eurent lieu. J’étais vraiment fascinée. Mais je ne savais pas non plus comment réagir. Si c’était elle qui faisait toutes ces choses magnifiques, je devrais la livrer à mon père. Alors j’allais essayer une approche.

Je m’avançais tranquillement vers elle, en faisant de mon mieux pour qu’elle ne remarque pas à quel point ça me stressait de l’aborder. C’est au moment où j’arrivais à son niveau que je lui demandais avec un sourire enthousiaste pour cacher un peu ma peur :

« C’est toi qui fait ça ? »

Au fond de moi, j’espérais qu’elle me réponde qu’elle n’était pas capable d’une telle chose.
Revenir en haut Aller en bas
It's me
Alenor S. Arkwright !


avatar✉ Messages : 43
✉ Date d'inscription : 03/02/2013
✉ Fiche(s) : Présentation ~Alenor S. Arkwright
Fiche de liens ~ >ICI<
Registre des RPs ~>ICI<

✉ Ft : Kathryn Prescott.
✉ DC : Eh bah non o/
✉ Fonction : Lycéenne en terminale / Chanteuse en amateur
✉ Disponibilité : 4/4 Non disponible ^^
✉ Âge : 17 ans
✉ Don(s) : Contrôle de la végétation.

MessageSujet: Re: Gambadons joyeusement dans la plaine [PV Nola]   Ven 17 Mai - 16:32

Il lui semblait qu'elle avait entendu des bruits de pas. Regardant autour d'elle, elle ne vit rien d'alarmant. Peu importe, elle était bien là, à jouer avec sa petite fleur. Elle récupérait de son effort. La fleur semblait fatiguée de cet exercice. Eh oui, les plantes, les fleurs, les racines, les arbres, tous les végétaux pouvaient ressentir des tas de choses. Bien sûr, la jeune femme ne communiquait pas avec ces êtres, mais elle s'étaient habitués à leur forme, leurs mouvements et la signification de ce qu'il se passait pour ces choses. C'est ainsi qu'elle vit les pétales de ce petit être retomber doucement vers le bas, signe d'une certaine fatigue. C'est pourquoi elle décida de la laisser tranquille et de se lever en s'étirant. Peut-être fallait-il qu'elle rentre tranquillement maintenant. Elle avait cours le lendemain et certainement une tonne de devoirs qu'elle n'avait eu ni l'envie, ni le besoin de faire jusque là. C'est bête hein ? Toujours attendre la veille pour commencer un devoir, même si celui-ci a été donné un mois à l'avance. C'est LA règle d'or. Et puis, ce n'est pas comme si elle avait été habituée à rendre des dissertations ou autres. Pourtant loin d'être bête, elle avait toujours été plus passionnée par ses entraînements, la musique, ou toute autre activité. La jeune rousse se souvenait vaguement de quelques exercices de maths, qu'elle détestait particulièrement. Elle avait toujours été beaucoup plus littéraire que matheuse. Elle se rappelait également d'une certaine dissertation de philosophie dont l'intitulé devait être "La vérité est-elle toujours bonne à dire ?" Pas super le programme. On comprend qu'elle préfère sortir s’entraîner un peu.

Dans ses pensées, la jeune femme ne vit ni n'entendit l'inconnue qui se dirigeait vers elle d'un pas peu assuré. « C’est toi qui fait ça ? » Il n'en fallut pas plus pour faire sursauter Alenor qui, dans un élan de surprise et de panique, usa de son pouvoir sans le vouloir. En effet, une racine sortit de terre sans prévenir pour s'enrouler autour des pieds et fit tomber la jeune fille qui ne lui voulait certainement aucun mal. Elle avait l'air adorable avec ses yeux bleus et ses longs cheveux. Une grimace se dessina sur le visage d'Alenor, qui s'en voulut immédiatement. Elle se précipita pour l'aider à se relever, histoire qu'elle ne passe pas la journée par terre.

-Désolée ! Je n'ai pas fait exprès... Tu es arrivée et je ne t'ai pas entendu... Du coup... Désolée...

Elle pensa alors que, de ce fait, elle avait répondu à sa question. Mais à son tour il lui vint une question. Avait-elle elle-même un pouvoir ? Oui parce que, depuis que tout avait changé, des gens avaient débarqué à Birdsall sans qu'ils n'aient aucune particularité ni rien. Le sourire d'abord gêné de la jeune fille devint un sourire plutôt amusé. Elle avait sentit dans la question de son interlocutrice qu'elle était un brin impressionnée. C'est vrai qu'avec l’entraînement qu'elle avait eu, ses exploits n'étaient pas mal.

-Ouai, c'est bien moi qui ait fait ça, j'adore m'amuser avec toutes les plantes que je croise ! Bon, bien sûr, ça ne m'arrive pas souvent de faire tomber les gens à cause de mon pouvoir. Tu en a un toi ?

Il n'y avait pas réellement de secret autour des pouvoirs ici. Si une personne venait habiter ici, elle allait tôt ou tard apprendre tout ce qu'il faut savoir sur les étranges personnalités qui peuplent Birdsall, alors autant qu'elle soit au courant dès le départ ! En revanche, pour les étrangers, il fallait parfois se méfier. Mais la jeune rousse avait peu souvent vu des touristes par ici.

_________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
It's me
Contenu sponsorisé !



MessageSujet: Re: Gambadons joyeusement dans la plaine [PV Nola]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gambadons joyeusement dans la plaine [PV Nola]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» #. Le hurlement du vent dans la plaine
» Eclats de la plaine exaltée
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» Une petite détente est la bienvenue dans la plaine!
» [s1] La petite cathédrale dans la plaine de schiste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rédemption :: » ÉPILOGUE «
“game over honey”
 :: •• archives •• :: •• RP ••
-